Numismatique Romaine

Les monuments sur les monnaies romaines

Monument représenté au revers d'un aureus de Septime Sévère [© American Numismatic Society]
Dernière mise à jour le 3 octobre 2023

Les romains, grands bâtisseurs, ont érigé de nombreux monuments. Beaucoup d’entre eux ont traversé les siècles et sont encore sur pied aujourd’hui, nous permettant de mesurer leur talent et l’étendue de leurs connaissances en architecture. D’autres n’ont pas résisté aux outrages du temps, et ont été démantelés ou ont disparu sans laisser de trace… Autres que celles visibles sur les monnaies !

Les monnaies donnent parfois à voir en effet des édifices disparus, qui ne sont connus qu’à travers les textes anciens. La numismatique constitue en cela un témoignage précieux, en même temps qu’une source de première importance pour les historiens. D’autant que les représentations des bâtiments et monuments qui figurent au revers des monnaies sont riches en détails, représentant fidèlement le nombre de colonnes, ou relevant la présence de statues.

Voici un tour-non-exhaustif- des monuments élevés sous l’empire et que l’on rencontre au revers des monnaies.

L’imposant et incontournable temple de Jupiter Capitolin, dont la construction a débuté sous les Tarquins, est visible sur certaines monnaies de la République.

Temple de Jupiter Capitolin sur un denier datant de la République [© American Numismatic Society]

Temple de Jupiter Capitolin sur un denier datant de la République [© American Numismatic Society]

Les arcs de triomphes étaient destinés à célébrer des victoires décisives sur les ennemis de Rome. Celui d’Auguste, érigé après la restitution des enseignes perdues lors de la malheureuse bataille de Carrhes, apparaît sur certaines des monnaies frappées sous le règne du premier empereur romain.

Le temple de Mars Ultor (Mars vengeur) orne le revers d'un denier émis par Auguste. Une aigle est représentée au centre du temple, entre des enseignes. [© American Numismatic Society]

Le temple de Mars Ultor (Mars vengeur) orne le revers d’un denier émis par Auguste. Une aigle est représentée au centre du temple, entre des enseignes. [© American Numismatic Society]

Sous le règne de Tibère, ce sont des sesterces représentant le temple de la Concorde qui sont frappés.

Un sesterce de Tibère montre le temple de la Concorde, dont la statue est bien visible au centre. D'autres statues ornent le temple, notamment au dessus du fronton Temple de Jupiter Capitolin sur un denier datant de la République. [© American Numismatic Society]

Un sesterce de Tibère montre le temple de la Concorde, dont la statue est bien visible au centre. D’autres statues ornent le temple, notamment au dessus du fronton Temple de Jupiter Capitolin sur un denier datant de la République. [© American Numismatic Society]

Sous Néron, le temple de Janus apparaît sur plusieurs types monétaires, avec ses portes fermées. Celles-ci n’étaient closes qu’en temps de paix, lorsque plus aucune guerre n’avait cours à l’extérieur (autant dire que le temple n’a pas été fermé bien souvent). Les portes de l’ara pacis, ce magnifique autel de la paix érigé par Auguste, sont visibles sur d’autres monnaies de Néron.

Le temple de Janus est visible sur ce sesterce frappé sous Néron et qui présente de beaux reliefs. [© American Numismatic Society]

Le temple de Janus est visible sur ce sesterce frappé sous Néron et qui présente de beaux reliefs. [© American Numismatic Society]

La dynastie des Flaviens nous a livré un monument essentiel, connu à travers le monde entier : le Colisée. Il apparaît sur des sesterces frappés en l’an 80 à l’effigie de Titus, qui inaugura ce bâtiment magnifique, le plus grand amphithéâtre jamais bâti par les romains.

Voici un rare sesterce de Titus montrant le Colisée, très recherché par les collectionneurs. [© Berlin, Münzkabinett der Staatlichen Museen]

Voici un rare sesterce de Titus montrant le Colisée, très recherché par les collectionneurs. [© Berlin, Münzkabinett der Staatlichen Museen]

Sous le règne de Trajan, pendant le siècle d’or que connaît l’empire romain, les monuments fleurissent au revers des monnaies, et pas des moindres : le temple de la Liberté, la basilique Ulpia, le pont du Danube, le Circus Maximus. Sans oublier la célèbre colonne Trajane, qui se dresse toujours à Rome aujourd’hui où elle continue à faire lever les yeux.

Au revers de ce denier figure la fameuse colonne trajane, toujours debout et visible à Rome encore aujourd'hui. [© American Numismatic Society]

Au revers de ce denier figure la fameuse colonne trajane, toujours debout et visible à Rome encore aujourd’hui. [© American Numismatic Society]

L’arc de Septime Sévère fait lui aussi partie des monuments qui se tiennent toujours debout. Il se trouve sur le forum romain. Lui aussi a été mis en avant sur les monnaies de cet empereur, après qu’il ait été édifié, en 203.

On observe que les monnaies avec des avers figurant des monuments sont souvent parmi les plus recherchées. Celles qui présentent des édifices finement détaillés sont d’ailleurs assez coûteuses.


Articles populaires
Revers d'un antoninien de Gallien présentant Pégase à gauche, et accompagné de la légende SOLI CONS AVG. [© Münzkabinett]
Numismatique Romaine

Dans une période très trouble, au IIIème siècle après Jésus Christ, l’empereur Gallien sollicite le secours des dieux à travers une série monétaire, désignée aujourd’hui comme l’émission du bestiaire.

Le Colisée, au revers d'un sesterce de Titus
Numismatique Romaine

On connaît l’amour des romains pour les jeux du cirque de toutes sortes : combats, courses de chars, chasses… Très populaires, les jeux ont naturellement fait partie des thèmes développés sur les frappes monétaires.

Médaillon en or de Probus
Numismatique Romaine

Certaines monnaies romaines constituent à elles seules de véritables trésors, et se vendent pour une fortune. Les monnaies romaines les plus chères combinent différentes caractéristiques qui leur confèrent une valeur extrêmement élevée.

Monnaie au grand chrisme, ou Chi-rho
Numismatique Romaine

Le chrisme, ancien symbole chrétien, a été utilisé sur le monnayage romain à partir du IVème siècle après Jésus-Christ. L’apparition de ce monogramme sur les monnaies remonte à Constantin, souvent considéré comme le premier empereur chrétien.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*

Newsletter
I Rome,
je m'abonne !
En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir des e-mails de notre part.
Quiz
Seuls les fins connaisseurs de l'histoire romaine obtiennent 10/10 à ce test !

Liste des empereurs romains, avec leur portrait en numismatique